samedi 14 juin 2014

Pourquoi, en tant que mormone, j'ai décidé de devenir végétarien saisonnier

J'ai eu ma bénédiction patriarcale à 13 ans, c'est une révélation particulière, que les mormons reçoivent une fois dans leur vie si ils en font la demande. On y trouvait un passage qui me disait spécifiquement que je devais suivre la parole de sagesse (les interdits alimentaires mormons). Certaines bénédictions découleraient de mon obéissance à ce commandement. J'avais trouvé ça étrange à l'époque, parce que la parole de sagesse n'est vraiment pas quelque chose qui me pose problème. Je n'ai aucune envie de boire de l'alcool, de fumer ou de boire du café. J'aurais même du mal à le faire tant l'odeur me répugne. Quant au thé, je n'ai jamais été une grande fan des tisanes, alors le thé...


Ma sœur jumelle est devenue végétarienne après avoir quitté l'Eglise, elle m'a parlé rapidement de ses motivations. Je les comprenais, mais je ne suis pas allée plus loin.

Je me suis aussi spécialisée entre autre dans une branche environnementale pendant mes études d'ingénieur. Donc je savais que la consommation de viande est la cause de la faim dans le monde et est responsable d'énormément de pollution et d'épuisement des ressources (plus que les voitures en fait, et plus que la douche, c'est vraiment une énorme source de pollution)
Je mangeais peu de viande. Mais je n'avais pas vraiment changé mes habitudes à part pour le poisson dont la pêche est une des plus grandes catastrophes écologiques de ce siècle.


Puis je suis tombée très malade. Une maladie chronique qui est vraiment invalidante pendant les crises. Et ça m'a ramenée à ma bénédiction patriarcale, qui me promettait une bonne santé si je suivais la parole de sagesse. J'ai relu la parole de sagesse. On y lit qu'il ne faut manger de la viande qu'en hiver ou en temps de famine. Et toujours avec modération et action de grâce. Ça m'a intriguée. Mais je n'ai rien changé.

Il y a peu, j'ai demandé une bénédiction de santé à mon mari pendant une crise très pénible. Il s'est senti poussé à me dire de relire la parole de sagesse. Ce que j'ai refait. Sans rien changer encore une fois à mon alimentation.



Les mois qui ont suivi, j'ai lu les écritures, tombant régulièrement sur des histoires qui parlaient de végétarisme. J'y ai lu entre autre que :

-Adam et Eve étaient végétariens, que l'autorisation de consommer de la viande date de Noé.
-Que Daniel a suivi un régime strictement VEGAN (sans aucun produit animal) pendant 3 ans et qu'à ce terme il a été choisi par le roi Nébukanetzar parce qu'il se démarquait dans tous les aspects des autres jeunes (physique, intellect)
-Que Paul dit que ceux qui prônent le végétarisme ne sont pas de Dieu
-Que les mormons reprennent ce passage, tout en précisant "cependant malheur à celui qui gaspillera la chair des animaux"

et enfin, le fameux passage de la parole de sagesse.



Au terme de cette période, j'ai décidé que j'avais eu suffisamment des réponses. Nous sommes en été. Donc je suis en ce moment végétarienne.

Je ne sais pas si je guérirai un jour. Ce n'est pas pour ça que je le fais. Je le fais parce qu'après dix ans de rappels subtils, j'ai fini par reconnaître que Dieu attendait de moi que je suive ses commandements.


Et je remercie aussi la blogosphère végan et végé, qui m'a aidée à opérer ce changement dans mon alimentation (devenir végétarien ne consiste pas juste à supprimer la viande, il faut pouvoir la remplacer). J'ai fait ces dessins ce matin en pensant à eux.

8 commentaires:

  1. Bon courage sur ce chemin, j'espere que ce n'est pas trop difficile en Russie. Je suis vegetarienne depuis longtemps, hors grossesse et allaitement (periode qui dure plusieurs annees chez moi et durant laquelle je mange absolument TOUT ce qui est comestible et que j'aime, dans le vain espoir de limiter ma perte de poids). Je n'ai jamais particulierement remplace la viande mais ne me considere pas comme un exemple a suivre... J'espere te lire encore sur le sujet, la transition alimentaire, c'est tellemt interessant dans ce que ca provoque... Un peu comme arreter de fumer, mais apparemment tu ne pourras jamais faire le parallele :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contrairement à ce que je pensais, c'est plus simple pour moi d'être végé ici en Russie. Genre, j'ai du tofu dans mon mini super marché XD (si on m'avait dit un jour que je mangerais du tofu...) (et puis notre restau préféré pas cher était végétarien)
      Merci pour ton commentaire. C'est vrai qu'on découvre des nouvelles envies, un changement dans le goût. Et puis le fameux, comment faire pour pas vexer les gens pour les invitations. Bref :)

      Supprimer
  2. Je suis très heureux de connaître ce blog, le concept est vraiment intéressant et les illustrations sont vraiment géniaux comme Le Petit Mormon Illustré. Même si je ne suis plus aussi active, tu connais sans aucun doute le mode de vie que j'ai choisit au final. J'aime bien nos croyances, particulièrement la parole de sagesse. Plein de rappel s'offre aussi à moi dans ma vie personnel.
    Je ne tiens plus cette version de mon site internet, ou je parlais du mormonisme j'allais trop loin. Je reviens à mes premiers amours: la photo et blogger.
    J'ai vraiment de la chance d'être à Marseille, je sais que dans la photographie j'ai la possibilité de me faire connaître et d'évoluer. C'est ce que je cherche en ce moment, même si je suis à deux doigts de reprendre mes études.
    Je vais mettre un liens vers ce blog sur le miens, c'est tout le temps la même adresse: christophertartart.com
    Amitiés,
    Chris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Chris, merci pour touts tes gentils commentaires :) J'espère que tu vas bien !

      Supprimer
  3. Mais c'est fou .. je fais la même chose en ce moment... bon, je vais raconter mon parcours :
    quand j'étais jeune je ne mangais pas tans de viande que ça, et j'étais en pleine forme, avec un physique athlétique et tout. Et puis je me suis mariée.. avec un viandosore. Donc je mangeais de la viande tous les jours quasiment à chaque repas.. j'ai eu deux grossesses, donc 2 prises de poids au delà de 20 kilos à chaque fois. Là depuis la première, 10 kilos en trop sont permanents. Je n'arrêtais pas de parler de la parole de sagesse à mon mari, mais pour lui je vais trop loin avec ce principe de viande à manger rarement (cherche l'erreur... bref)
    Puis j'ai découvert le régime groupe sanguin il y a quelques semaines : ce n'est pas un régime pour maigrir, mais un mode de vie alimentaire correspondant au mieux à chaque groupe sanguin, car oui tout le monde est différent, et les aliments s'issimillent donc différement, le groupe sanguin étant un facteur majeur pour cela.
    Je suis du groupe A, mon mari du groupe O.
    En résumé, le groupe A est végétarien, le groupe O carnassier.
    Si les gens du groupe A mangent trop de viande, cela forme de la graisse stoquée par l'organisme = donc ça fait grossir ! donc pour maigrir, la viande c'est niet.
    Si les gens du groupe O mangent de la viande tous les jours, l'organisme se porte bien = mon mari à un super corps athlétique... maintenant je comprend pourquoi ! lol

    Donc voilà, j'ai réduit ma consomation de viande de plus de la moitié, et ben mon corps reprend petit à petit des traits affinés. Juste en enlevant la viande et en pratiquant un repas exclusivement cru le soir, si je prend un repas (car sauter le repas du soir est bénéfique).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant comme parcours :D (c'est marrant en effet. J'avais entendu cette histoire de régime groupe sanguin) Bises Alison !

      Supprimer
  4. J'en suis aussi arrivée à ce constat en constat mes énièmes symptômes liés à mes intolérances au gluten/glutamate/excipients divers. C'est pas seulement du végétarisme saisonnier que je vis, mais du crudivorisme saisonnier (oui, je ne suis pas dingue comme les "frugi-pragmatiques", "fruity harmony" ou encore Thierry Casasnovas, car le crudivorisme pur et dur induit carences et autres joyeusetés que je ne cautionne pas mais c'est un autre débat) car les céréales, certaines légumineuses, et la viande me font du mal. J'ai déjà arrêté de consommer certains types de viandes/poissons depuis longtemps, et ai été confortée dans ma démarche lors de mes études de droit et management de la RSE. Donc là, j'en suis au point de ne souhaiter consommer que des fruits et des légumes jusqu'à la fin de l'été (j'ai de la chance d'avoir des parents et beaux parents jardiniers trop prévoyants) afin de faire le plein des vitamines, de faire fonctionner l'économie locale, et de dégager mon corps de ces vilains symptômes, sacré défi tout de même!
    Bon courage à toi aussi dans ton objectif alimentaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant :) J'ai vu les mouvements crudivores. Peut être que c'est qqchose qui te correspond maintenant, pour l'été. C'est marrant de voir ton parcours (hey, une autre personne qui pense en saison ! Cool !). Passe un bon été plein de fruits et légumes puisqu'en plus tu peux en profiter.

      Supprimer