samedi 19 octobre 2013

Mon progrés personnel

Mon progrés personnel est un genre de petit bouquin qui te fait lire plein de choses, te fixer des buts et t'améliorer là où t'en a besoin (ou pas). C'est un truc mormon pour ceux qui connaissaient pas. Comme j'ai travaillé pendant un moment chez les jeunes filles, je devais le faire avec elles. Et j'ai essayé de le finir avant mon départ. A l'heure où je vous parle, je dois encore apprendre une poésie en Russe pour demain et finir un site/blog pour la prévention du suicide... (Je vous ferais une petite vidéo de moi avec mon poème, vous zallez voir, le Russe c'est moche, même quand ça rime).

Sinon j'ai fait un tas de gâteaux, j'ai essayé d'arrêter de critiquer en l'absence des intéressés et j'ai appris à faire des recettes au tapioca. Et j'ai aussi fait de la couture mormone. Comprendre, retoucher des vêtements qu'on trouvait trop canon dans le magasin, mais qui sont pas pudique pour un sous. Cela dit, la couture mormone c'est une petite joueuse face à la couture musulmane, qui galèrent encore plus que nous pour s'habiller. Je voulais me la péter mannequin mais quand je me suis retrouvée dans mon jardin, j'ai eu peur de passer pour une folle... Donc voici... mes escaliers. Où personne ne pouvait voir mes petites minauderies (puis j'avais pas le temps, deux enfants autour dont un qui voulait poser avec moi ET avoir du maquillage sur les yeux -"mon chéwi, le maquillage c'est pour les filles. T'es sur ? Bon alors je peux te faire un oeil en maquillage plutôt" mon fils a un oeil dessiné à l'eyeliner sur le front à l'heure où je vous parle).

Alors, voici l'oeuvre n°1
 Et l'oeuvre n°2

11 commentaires:

  1. Merci, va falloir m'y mettre aussi, je me suis trop reconnu dans tes photos ! (et le gnome qui veut poser avec !! looool)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne comprends pas : c'est quoi le problème avec les épaules nues ? (le décolleté je peux comprendre à la rigueur... à la rigueur)

    et une autre question du coup : est-ce que les hommes aussi doivent éviter les tenues un peu trop sexys ?

    Merci de m'éclairer

    RépondreSupprimer
  3. @Alison : hé oui, t'es la prez, va falloir t'y coller (en vrai j'ai beaucoup aimé le faire)
    @Katja : J'avoue que les épaules, c'est pas ce qui est le plus fifou en ce moment. Quand j'étais jeune un peu plus. Pour aujourd'hui vu la mode actuelle, c'est plus vraiment sexy, c'est juste parce qu'en tant que mormone dotée, je porte des vêtements particuliers sous mes vêtements, que j'ai pas envie de laisser dépasser, et qu'ils tombent pile sur l'épaule. Pour les hommes à vrai dire, quand ils sont dotés, leurs vêtements sont un poil plus restrictifs(leur tee-shirt couvre la moitié du bras, alors que nous, sur beaucoup de modèles, il reste juste sur l'épaule. Idem pour leurs bas qui descend bien jusqu'au genoux alors qu'on trouve des versions pour les femmes à mi-cuisse). Techniquement, on est la seule religion au monde qui impose aux hommes d'être plus pudiques que les femmes XD (bon, je suis sure que ceux qui ont fait les patrons n'y on pas pensé)

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir, merci de ta réponse mais j'avoue être guère plus avancée... Je suis tes blogs de temps en temps (que j'ai découvert par hasard) parce que j'apprécie l'intelligence de ton propos dans tes articles et ton engagement un peu féministe. Mais là j'avoue que je ne comprends pas : comment peut-on être intelligente, éduquée, féministe, et autoriser une religion à t'imposer un code vestimentaire? Quel est le but et la raison de ces règles? Merci de m'éclairer si tu en as le temps et l'envie :)

    RépondreSupprimer
  5. Oh, et aussi, que signifie doté(e) ?

    RépondreSupprimer
  6. Doté -> C'est un mormon qui a fait ses dotations. La dotation est une ordonnance qui consiste à des engagements dont les sous-vêtements sus-nommés rappellent les symboles. Comme c'est pas glamour de les laisser dépasser, mécaniquement, ça donne des tenus plus couvrantes.

    Pour les fringues, le féminisme, etc. On peut le voir d'un point de vu féministe (je dis pas que c'est forcément féministe, mais que j'arrive à vivre avec sans me contredire). Etre pudique, ça renvoie le message que ma valeur personnelle ne dépend pas de mon sex-appeal. L'eternelle bataille entre celles qui veulent disposer librement de leur corps et celles qui veulent mettre fin à l'hyper sexualisation de l'image de la femme. je comprend que ça te laisse perplexe :)

    RépondreSupprimer
  7. Ben en fait, je suis moi-même plutôt pudique et j'ai tendance à m'indigner quand je vois l'image hyper sexualisée de la femme de nos jours ; quand je vois une jolie fille en petite culotte dans un clip, ça m'agresse en tant que femme, ce n'est pourtant pas moi qui suis toute nue, mais c'est presque ce que je ressens !
    Aussi je ne suis pas spécialement "pour" les tenues sexy, les profonds décolletés, les pantalons taille basse qui laisse entrevoir le string, les jupes très courtes, etc. Après évidemment, chacun(e) place sa limite comme il l'entend, c'est sûr.
    Mais dans ton article, une chose me gêne. Ce n'est pas le fait que tu t'habilles d'une certaine façon, c'est le fait que tu le fasses parce qu'une religion te l'impose. Ton article ne m'aurait absolument pas "dérangée" si tu avais écrit que tu faisais de la couture pour que tes vêtements soient en accord avec tes principes et ta pudeur, ce qui m'a interpellée c'est que tu parles de couture mormone, et par association d'idée de couture musulmane.
    J'ai une très maigre connaissance en matière de religion, aussi je vais peut-être dire une grosse bêtise, mais j'avais cru comprendre que la religion musulmane imposait aux femmes de porter des vêtements couvrants pour ne pas attiser la convoitise des hommes. Et si c'est le cas (mais je peux & espère me tromper) je trouve ça profondément révoltant que les femmes soient soumises à ces règles pour résoudre ou plutôt contourner un problème qui n'est que masculin.
    Ce qui me "rassure" néanmoins c'est que, si je comprends bien, la religion mormone impose aussi des codes de pudeur aux hommes, vos motivations doivent donc être différentes.

    RépondreSupprimer
  8. Je comprends bien que ça te choque. Mais je suis un peu coincée pour te répondre. J'ai grandit dedans, je manque parfois un peu de recul. Les jeunes mormons sont enseignés dans l'idée de la pudeur est très importante, même s'ils ne sont pas dotés. Donc oui, la pudeur est aussi un truc de mormon. Mais ma "couture mormone" je la vois plus comme un "zut, on voit mon gilet par-balle" (je porte pas de gilet par-balle, hein, mais avoue que si t'en portait pour aller au boulot, tu mettrais pas de débardeur, simplement par soucis d'esthétique).

    Pour les musulmane, il y a la pudeur, mais il me semble que c'est aussi comme la kippa pour le voile : un symbole de soumission à Dieu. Je suis pas sûre sûre de ce que je dis, faudrait que je demande à des musulmans.

    RépondreSupprimer
  9. Critiquer en absence des intéressés, c'est le plus difficile à mes yeux! Tu y arrives? Parce qu'avec la plus grande volonté du monde, je pense que je n'y parviendrais pas!

    RépondreSupprimer
  10. @Zore : Est-ce que j'y arrive, là en ce moment ? Plus trop XD C'est bien que tu me le rappelles.
    Mais on peut passer de "concierge de service" à "personne naturellement critique" (moi perso, il y a des périodes où il faut vraiment que je me reprenne, d'autant que la vie m'a appris que le commérage, c'est vraiment le mal, on a tous déjà rencontré des cas où ça a blessé quelqu'un)

    RépondreSupprimer
  11. J'en suis aussi à cet état d'esprit, j'aime bien mon esprit critique, mais c'est pas évident de n'en garder que le côté "sain". D'un autre côté, je me rends compte que je connais des gens avec qui je n'aurais aucun sujet de conversation s'il n'y avait pas le commérages, c'est fou quand même!
    Enfin, "dire du mal, c'est s'intéresser aux autres", je mettrai mes dérives sur le dos de l'altruisme :)

    RépondreSupprimer