dimanche 22 septembre 2013

Suite assurance sf

Je devais avancer sur mon projet d'entreprise. La bonne nouvelle c'est qu'en parler autour de soit ouvre des portes insoupçonnables. C'est ainsi qu'une amie qui lisait ce blog m'a fait rentrer dans un groupe, qui maintenant comporte 1000 personnes et qui parle justement de ce défaut d'assurance des sage-femmes. Un groupe secret facebook. Le genre d'endroit que je n'aurais jamais pu approcher si j'étais restée dans mon coin.

Dans ce groupe j'ai appris notamment d'où vient le problème, pourquoi aucune assurance ne propose de produit adapté et surtout, que mon projet a déjà été tenté par le passé.

Ça c'est la bonne nouvelle. La mauvaise, c'est que je sais où ça bloque mais que je ne sais pas encore comment débloquer et que la situation est en train de devenir très urgente.

5 commentaires:

  1. Et ça pour être urgent, je ne pensais pas non plus que la situation était si alarmante, c'est incroyable !

    RépondreSupprimer
  2. Tu as bien avancé ! Bon, alors maintenant à tes méninges! Bon courage

    RépondreSupprimer
  3. Au final, tu as eu ton idée juste avant que "les problèmes" commencent vraiment...

    J'espère donc que ton projet sera réalisable avec succès pour toi, et pour toutes les femmes et sages-femmes qui souhaitent qu'un accouchement puisse se faire à la maison..

    RépondreSupprimer
  4. Vraiment comme ça, sans rien y connaitre : est-ce qu'il est possible de faire signer des contrats entre les SF et ls parents disant qu'en cas de pb, l'indeminisation ne pourra pas dépasser tant ? Est-ce que c'est légal ?

    Parce que d'après 10lunes, le pb c'est le montant des indemnisations, non ? Donc si on le prend par ce bout-là, en le plafonnant, ça peut marcher ?

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu un truc comme ça aux usa. C'est légal et illégal. En fait, ce genre de décharge est courante dans le milieu médical, tu dis que tu renonces aux poursuites judiciaires par exemple. Sauf que ce genre de papier n'a pas de valeur juridique (et très peu de personne le savent, sauf les juristes qui rigolent toujours quand on pense qu'on est couvert par une décharge)

    RépondreSupprimer