jeudi 18 avril 2013

Petite réflexion de mère qui veut entreprendre...

Sur facebook, je suis Sheryl Sandberg (parce que j'adore son brushing... Non, en fait c'est pas pour ça) et il y a pas longtemps elle a partagé un article qui m'a beaucoup parlé en tant que mère. C'est dans un monde comme ça que je voudrais vivre, je vous traduis le titre :

Comment Dave Goldberg, de SurveyMonkey, a construit une entreprise qui gagne des Milliards de Dollar et continue d'être chez lui à 17h30


Ceux qui veulent lire l'article, c'est ici : http://firstround.com/article/How-Dave-Goldberg-of-SurveyMonkey-Built-a-Billion-Dollar-Business-and-Still-Gets-Home-By-5-30

Alors je vous résume un peu ce qu'on y lit. Le bonhomme a déjà fait une précédente boite en bossant toute la semaine, dix-huit heure par jour, sans se donner de vacances. Et ça n'a pas marché.

Ce qu'il dit, c'est que dans une grosse entreprise qui a beaucoup de croissance, il faut des profils expérimentés. Et fatalement, ces profils, ont très souvent une famille à charge. Alors il fait tout pour que l'entreprise soit famille-friendly. Et comme Dave est très intelligent, il a remarqué que les gens écoutent plus ce qu'on fait que ce que l'on dit. Alors si le patron se barre pour être chez lui à cinq heure et demi, les autres employés comprendrons qu'ici c'est pas des heures qu'on attend d'eux.
Deuxième exemple fort : Il a embauché un des gros bonnet de sa boîte alors qu'elle était à quatre mois de grossesse.

Autre façon de manager aussi : Peu de réunions. Il déclare avoir deux réunions et demi par semaine (très très peu pour un chef d'entreprise de ce poids). Il préfère alléger son emploi du temps pour qu'on puisse venir lui parler de façon informelle n'importe quand.

Conséquence d'une telle façon de travailler : Vous embauchez les meilleurs (et pas seulement les hommes jeunes et sans famille), ça limite l'épuisement professionnel et ça rend la tâche très dure à qui voudrait débaucher vos employés (pratique courante dans la silicon valley. Une entreprise concurrente va voir directement vos meilleurs employés et leur propose un meilleur salaire pour venir chez eux. D'ailleurs Sandberg par exemple a été débauchée de chez Google pour devenir le numéro deux de facebook).

Travailler de cette façon demande deux choses : Déléguer un maximum et au plus juste (non, je ne perdrais pas mon temps à devenir graphiste, je paye quelqu'un qui sait déjà le faire et au final ça me coûte moins cher que le temps que j'y aurais passé). Et avoir des ambitions : Si j'ai dépensé de l'argent à déléguer, il faut que le business soit rentable pour soutenir cette politique.

Bref. De bonnes pensées, maintenant, au boulot.