lundi 18 mars 2013

Il est né !

Bon, comme c'était un rigolo et que c'est fini maintenant, je peux vous donner le nombre total de terme théoriques qu'on m'a annoncé pour cette petite saucisse : 4 ! Et la dernière on me l'a annoncée comme ça : Oui, alors vous croyez qu'il est juste en retard d'un jour et qu'on va vous laisser sortir gentiment, en fait il est en retard d'une semaine, alors vous restez et on vous déclenche.

Oui oui madame. Merci. Je m'en vais lui botter les fesses à ce retardataire, moi. Bref, 3kg7, 52cm, une tête un peu ratatinée à la sortie. Je vous présente le numéro 2. Il s'appelle Tibère, du nom d'un empereur romain qui voulait pas être empereur, qui s'est un peu fait pourrir par les historiens, mais qui a fait quelques trucs cool (et on oubliera les trucs pas cool, de toute façon à cette époque ils étaient tous un peu sanguinaires, débauchés, misogyne, celui là s'en est pas trop mal sorti)


Seth l'a accueilli plein d'enthousiasme (et avec une couche. Donc il est content d'avoir un petit frère mais ça le perturbe assez pour nous faire une bonne régression. On a pris ça zen).

Du genre à lui barbouiller énergiquement le visage avec un sopalin dès qu'il régurgite un peu "Le bébé ! Il vomit ! Il vomit le bébé ! C'est pas bon le vomit ! Il vomit le bébé !" (Seth est encore un poil traumatisé par son épisode vomi du mois dernier)

Donc on doit un peu protéger le bébé des attaques brutos pleines d'amour de son grand frère. La dernière en date est quand j'ai proposé qu'on aille préparer son bain ensemble et qu'au lieu de me suivre dans la salle de bain comme je le pensais, il a eu le temps d'extraire ce pauvre Tibère de son couffin et de me le trainer comme un sac de patate sur quelques mètres, le temps que j'arrive en panique. Miraculeusement, il n'y a pas eu de chute, Tibère était juste suspendu par son tricot et un peu surpris par le genre de réveil. Seth peinait sous l'effort mais ne doutait pas du bien fondé d'aller me chercher le paquet et moi j'ai serré Tibère contre moi en pleurant et en rigolant pendant cinq minutes en pensant en même temps à ce qui aurait pu se passer en l'espace de dix secondes et à la scène à laquelle j'avais assisté.

samedi 2 mars 2013

Fête d'anniversaire thème indien : Seth a trois ans !

Être mère c'est penser qu'on s'est pas foulé, alors qu'on aurait pu vraiment ne pas se fouler. Tester des trucs qu'on pense follement amusant, se rendre compte qu'en fait non. Flipper en se disant qu'il y aura jamais assez de gâteaux, devoir les finir soit-même.

Bref, Seth a eu trois ans et j'ai fait ma première fête d'anniversaire. Je vous dévoile ici tout ce que j'ai fait, tout ce que je n'aurais pas dû faire et tout ce que finalement j'aurais certainement dû rajouter au planning.

Cartons d'invitation : Du papier cartonné, de la peinture et l'idée que si c'est trop pourri, ça fera un effet naïf/travaillé.

Voir le carton d'invitation fait avec amour réduit en bouilli par le gamin invité dans la seconde qui suit l'échange, rappeler par mail l'adresse et l'horaire à la maman la veille de la fête. Check.



Le déguisement : Des coiffes d'indien pour tout le monde. Matériel : Du tissu récupe, des plumes, du scotch pour les pré-assembler, et ensuite du fil et une aiguille. Je suis sûre qu'il y a un moyen moins compliqué. Mais ça par contre, je valide, ils ont aimé et on leur a attribué un nom d'indien à partir de leur animal préféré. Bienvenue Grand Dinosaure téméraire, Petit Cheval fougueux, petit lamanite (qui a pas été super loquasse sur ses animaux préférés), ainsi que Gabriel, qui a refusé qu'on l'appelle autrement que par son nom, qui fatalement était aussi son nom d'indien.




Petit cheval fougueux portant fièrement sa coiffe indienne par dessus son bonnet



Pinata : Fait avec un ballon, du papier, de l'eau et de la farine (faire cuire 5 portions d'eau pour une portion de farine jusqu'à ce que ça ressemble à de la colle à papier peint) Deux couches si papier normal. Séchage en deux jours. A faire avec l'enfant concerné et peindre à deux pour plus de fun.

Nous l'avons remplie avec des bonbons et des petits chevaux en plastique. Comme j'avais bêtement mis quatre couches comme c'était indiqué pour le papier journal, après vingt minutes d'efforts héroïques des enfants, j'ai fini par proposer qu'on lui ouvre le ventre avec un grand couteau à cette méchante pinata qui ne voulait pas partager ses bonbons. Gros fail.


Une pinata peinte avec trois nuances de rouge pour un effet délicieusement primitif ^^
Taper dedans avec un manche à balais...

Bref, la pinata faux bon plan quand on la fait comme une patate (comme moi).

Les jeux : Les trucs à bulle, recouverts de papier pour qu'ils collent avec le thème (les princesses disney étaient pas trop dans le groove). Alors, ça aurait pu être une bonne idée, si le meilleur bulleur n'était pas aussi le meilleur renverseur, si l'un des enfants n'avait pas fait la semaine précédente une pneumonie (et donc avait le souffle d'un petit mouton neurasthénique) et si enfin, l’intérêt de l'activité n'avait pas duré moins de quatre minutes (à part pour le meilleur bulleur qui du coup s'est retrouvé tout seul à faire des bulles).

Par contre, le jeu que je n'avais pas prévu et qui a super bien marché : éclater les ballons en sautant dessus. Voilà donc les règles du meilleur jeu de tous les temps : Lancer un ballon de baudruche en l'air, celui qui l'attrape a le droit de sauter dessus à pieds joints. Prévoir une vingtaine de ballons et vous pourrez tenir presque une heure.

Mon chef d'oeuvre
Le miam miam : Faire des gateaux au yahourt la veille avec le fiston, recouvrir d'un nappage à base de jus de citron et de sucre glace. Et rajouter un dragibus. Tadaaa. Les parents ont adoré, les enfants ont mangé... Un demi-gâteau chacun avant de courir recommencer à sauter sur des ballons et jouer aux petites voitures.
Rajoutez de la grenadine (trois ans, j'allais pas sortir le champomy, si ?) et parce que vous êtes complètement fifou, faites vous suer à confectionner des pailles funky qui n’intéresseront que vous. Complétez avec le fait que les enfants ont déjà les poches pleines de bonbons. Voilà un gouter tout à fait adapté.

Trois bougies magiques (qui se rallument aussi sec), ça par contre, très très bon investissement. Par ce que les autres en voulaient aussi, mettez-en une à souffler pour chaque invité. Durée de vie de l'animation : Le temps que prend la bougie à s'user.


En vrai ils étaient très jolis



Récapitulatif :

Budget pour normalement 6 gamins : 30€

Vaisselle en carton, paille, bougies : 6€
6 trucs à bulle : 6€
Poche de 100 ballons : 5€
Plumes : 2€
Petits chevaux en plastique pour la Pinata : 5€
Bonbons et ingrédients : 6€

Activité à faire : Pinata (mais deux couches de papier, hein !), Saute ballon, déguisement, bougies magiques.

Activité à ne pas faire : Les bulles (sauf si vraiment, votre enfant vous a montré qu'il sait buller et qu'il kiff à mort)

Voilà, c'est parti pour deux heures et demi d'anniversaire des trois ans.