mardi 23 octobre 2012

Mon entreprise... même pas en rêve

Je l'ai dit depuis un moment, mon but à terme c'est de créer mon entreprise. Les gens pensent que c'est une petite boîte, genre même auto-entrepreneur. Non, mon but c'est de créer une PME moyenne qui produit, vend, développe... Bref, non, je veux pas fabriquer des barrettes en pâte fimo.

Alors je vous décrit mon projet, né dans ma tête quand j'étais en Russie et qu'il n'y avait même pas de ceinture de sécurité à l'arrière des voitures, qu'ils conduisaient tous comme des gros malades (genre tu prends la ville la plus au sud de France, ben comparé à la conduite du Russe moyen, c'est la Suisse). Et j'avais mon petit garçon de un an à peine. J'ai passé TOUS mes trajets à faire des crash test dans ma tête. Que je le prenne sur mes genoux, que je le mette sur le siège arrière, allongé, assis, debout, c'était toujours la mort assurée en cas d'accident.

Donc dans ma tête de maman paniquée ingénieur, j'ai conçu un siège auto qui se passerait de ceinture. Un super siège auto qui en plus quand je me suis renseignée, était bien plus sécure que la plupart des sièges auto. J'ai jamais eu le temps de le fabriquer et on a pas eu d'accident. Mais comme je savais que je voulais mon entreprise je me suis dit qu'il fallait que j'aille au bout. Que je fasse un modèle, que je le teste et que je le brevete et ensuite, en route la production.

Je m'étais dit, je commence petit pour tester le produit, quelques modèles... Je voyais ça à quelques centaines vendus pour commencer, tater le terrain. Sauf que... Sauf que...

Sauf que justement, c'est pas des barrettes en pâte fimo, que c'est sensé sauver des vies, des vies d'enfants qui plus est. Alors j'aurais dû me douter qu'on laisse pas les petits jouer dans cette cours là. J'ai presque fini cette purée de norme de 102 pages et je viens d'apprendre que pour avoir le droit de vendre en France, il y a des tests très chers (dont un crash test... Comptez plusieurs dizaines de milliers d'euro) à effectuer au minimum une fois toutes les quatre semaines de production.

Voilà, donc c'est mort. J'ai trois solutions :
1- développer ça pour le tiers monde sans norme européenne (ça me branche pas de faire des sièges auto sans norme, soyons clair)

2- Faire ce purée de brevet et le vendre à Team Tex qui trust déjà presque 70% des parts de marché en France. Enfin essayer de leur vendre parce qu'ils produisent déjà un siège auto à 40€ qui vaut pas tripette question sécurité.

3- Faire une levée de fond colossale, ce qui veut dire que je n'aurais plus aucune indépendance (si j'arrive à convaincre des types de mettre de l'argent dans une entreprise qui se dresse face à des géants comme Team Tex, en pleine période de crise). Et je ne me sens pas à 24 ans, sans aucune expérience professionnelle, les épaules pour diriger un tel projet, le premier était déjà très très ambitieux pour moi.

4- Pleurer et passer à autre chose

On prend l'option 2 ou 4... Je ne sais pas encore. Il me reste aussi la vaisselle à faire et la salle de bain à laver.

7 commentaires:

  1. tu as toujours une façon bien à toi de présenter les choses où on se dit que finalement tu prends tout ça très bien;) C'est le super côté d'avoir de l'humour et d'en jouer! C'est dommage qu'une idée si géniale demande autant d'argent, bien qu'on comprenne quand même que c'est de sécurité d'enfant dont on parle... Mais tout de même, des dizaines de milliers d'€.... !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça coûte cher... Mais on parle de nos enfants là :) (oui, je prends ça bien, une pointe de déception, mais bon j'ai appris plein de choses en commençant mon projet, ça me resservira)

      Supprimer
  2. En effet un beau projet face à des impératifs aussi énorme, il tombe plus ou moins à l'eau et c'est bien dommage. Mais persévère peut-être pour présenter ton projet à quelques boîtes.
    Tu me sembles très persévérante et intelligente. Je ne doute pas que tu finiras par monter tôt ou tard ton entreprise. Par contre comment comptes tu faire pour assurer à la fois la direction d'une entreprise de taille moyenne et ton boulot de mère de famille? Il me semble que tu souhaites consacrer beaucoup de temps à ce dernier.
    Je suis moi entrepreneuse et je reconnais que c'est un réel défi. Je ne sais pas si j'y arrive bien mais on fait au mieux hein ?! La possibilité d'aménager mon emploi du temps a des avantages. Après, il y a du coup des soirées dans mon bureau...
    Pour l'instant je crois que tu as aussi une entreprise incroyable "inside"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Yasmine pour ce super commentaire. Je vais essayer de voir jusqu'où je peux aller.

      Pour la question entreprise/mère au foyer, j'ai un peu le modèle ancien en tête : la mère travaillait chez elle et pas seulement à l'entretiens de la maison.

      Je veux être avec mes enfants ET travailler, ce qui n'est pas possible dans le monde de l'entreprise. Alors j'ai commencé dans l'autre sens en me disant qu'à terme il y aura les deux composantes.

      Cool de découvrir une maman entrepreneuse :D

      Supprimer
    2. Et bien je trouve que ce n'est pas évident de travailler tout en étant complétement disponible pour ses enfants. Mais en effet, ça permet plus de souplesse. Par exemple perso, je peux généralement accompagner ma fille à l'école et ça j'adore. Par contre je la récupère le soir à 18h chez la nounou... Si je commençais à travailler à 9h10 et que j'arrêtais à 15h45 pour aller la chercher je ne pourrai pas du tout avancer pour ma boîte hors, en tant que chef d'entreprise on a plutôt plus de boulot qu'en tant qu'employé vu qu'il y a tout à gérer de A à Z. Mais c'est vrai que les jours où on a mes beaux enfants et bien j'arrête de bosser à 16h30 pour récupérer tout le monde et ça je crois que cela n'aurait pas été possible en tant qu'employé. Et il y a un grand absent dans mes propos mais qui est pourtant très présent chez moi : le Papa qui assure de temps en temps quand j'ai des rdv, qui s'occupe seul des 3 marmots les samedis où je dois malheureusement bosser... Mais bon, ce n'est pas simple, tu passeras forcément par une phase à courir partout, à être débordée et à culpabiliser de manquer un peu de temps pour les tiens. Notre société et le "client roi" sont difficiles à harmoniser avec une parentalité attentive et disponible. On fait au mieux et c'est déjà beaucoup !

      Supprimer
    3. Merci beaucoup pour ce descriptif de ta vie entre deux mondes. On manque de ce genre d'exemples. J'ai vu mon père le faire, mais il faut bien dire que ce n'est pas pareil.

      Je vois que ton mari est ton meilleur allié ^^ (Sheryl Sandberg, la numéro 2 de facebook, a dit que c'était le choix de carrière le plus important d'une femme)

      Supprimer
  3. Julien aussi a eu une super idée comme toi, et pour réaliser le prototype ça coûte pareil des milliers d'euros... (bon pour te rassurer lui c'est pas des sièges auto ;)Bref, n'abandonne pas, c'est des gens normaux qui ont de supers idées et qui font avancer le monde !

    RépondreSupprimer