samedi 6 octobre 2012

Ma sage-femme est awesome !

Pour ma première grossesse, j'avais fait faire mon suivi par une gynécologue, spécialisée dans la procréation, très demandée, très compétente, et en plus me disaient certaines, c'est une femme... Mais en fait, je l'avais choisie parce qu'elle habitait en bas de chez moi et j'avoue que nos liens étaient si puissants (10 minutes en moyenne par consultation), que j'avais même pas songé à lui envoyer un faire part après la naissance. De toute façon sa conclusion à 8 mois de grossesse avait été "et n'oubliez pas de prendre rendez-vous avec la secrétaire pour être sûre d'avoir de la place, ah ben non, on se reverra plus en fait"

"Oui, c'est ça, au revoir"

Cette fois j'avais envie de voir une sage-femme. Celles que j'avais croisées par la suite me donnaient moins l'impression d'être malade d'un cancer, d'être dans un protocole de stérilisation et elles s’intéressaient même à mon moral ou à mon bébé au lieu de me demander si j'avais bien pris mes compléments alimentaires-c'est-pas-remboursé-mais-ça-vous-fera-pas-de-mal.

Alors j'ai cherché. J'ai mis quatre semaines à en trouver une qui faisait le suivi de grossesse près de chez moi. Autant le dire tout de suite, je l'ai pas choisie parce que "le courant est bien passé", ou parce qu'"on a les mêmes valeurs". Je l'ai choisie parce que j'étais déjà à la bourre pour la déclaration du coup et que oui, elle faisait bien le suivi, ouf, y en a une dans le coin qui fait encore les suivis. Il n'y a pas beaucoup de demande apparemment, ses collègues me parlaient de deux ou trois illuminées par an. Dont je fais partie.

Oui, ici dans le sud j'ai l'impression que les femmes préfèrent se faire suivre par un type qui a des dépassements d'honoraires (on monte donc à 50 euros, toujours pour dix minutes de consultation en moyenne et dans mon cas un mauvais diagnostique) et dont la secrétaire est mal polie (tous les super gynécologues qu'on m'a conseillé depuis que je suis arrivée dans le coin, alors je m'interroge sur la façon dont elle sont recrutée. Doivent-elles rentrer dans le moule "ici vous êtes un débile, signez-donc le chèque"). Et plus les dépassements d'honoraire sont élevés, plus c'est bien, plus c'est compétent. Moi je suis une des deux-trois illuminées.

J'adore avoir une sage-femme qui s'excuse platement quand elle est en retard parce qu'elle avait une urgence à l'autre bout de la ville. J'adore avoir une sage-femme qui fait tout pour me prendre dans la journée quand je l'appelle paniquée à cause d'un truc qui me semble bizarre. J'adore qu'elle se souvienne du détail dont on a parlé il y a un mois alors qu'on est en train de parler dans la rue devant son cabinet. J'adore voir mon mari tout bouleversé en sortant de notre première séance de préparation parce qu'elle lui a fait sentir la présence du bébé, alors que pour ma première grossesse il ne m'a accompagnée que pour une échographie.

C'est pas une copine, je l'inviterais pas manger, on parle pas de nos vies respectives en dehors de ma grossesse. Rien de mystique, rien de transcendant. Mais j'aime sa pratique et son professionnalisme.

2 commentaires:

  1. Oui !! mais bon quand tu accouche en maternité, les 2 derniers rdv tu te coltine un(e) gynéco de là bas avec dépassements d'honoraires ! moi c'est pareil que toi, j'adore ma sage femme, d'ailleurs faut que je prenne rdv, tu m'y a fait penser !
    Et c'est clair que la qualité du rdv n'est pas comparable avec un(e) gynéco 'superstar'... et en plus le prix non plus, alors franchement y'a pas photo... !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erf, oui, comme tu dis, la qualité du rdv... Ca fait tout.

      Supprimer