vendredi 22 juin 2012

Maman bricole

Mon fils adore les chapeaux. Il passe parfois une journée un bonnet vissé sur la tête juste pour le plaisir. Ce chapeau/bateau a pas fait long feu mais il l'a adoré. Je l'ai fait avec des feuilles récupérées au boulot du papa. Des vieux plans qui allaient partir à la poubelle. Mais je me souviens avoir fait de l’origami avec des affiches d'arrêt de bus.


Cuisiner avec un tout petit

L'inconvénient c'est que c'est une activité qui n'occupe pas non plus toute l'après midi. Mais c'est vingt bonnes minutes qu'on passe tous les deux et il adore.Cuisiner avec un enfant c'est jouable. Alors j'ai testé pour vous : Le gâteau au yaourt au pommes qui a le mérite d'utiliser une mesure unique, donc c'est plus marrant pour lui.

Un enfant de deux ans peut largement :
-Verser les mesures de farine, huile et sucre
-Disposer les pommes au fond du plat
-Mélanger la pâte (même s'il faudra peut être passer derrière)
-Passer l'éponge sur la table après que vous ayez enlevé tous les ustensiles et ingrédients

Il peut le faire, mais c'est galère :
-Casser les œufs (personnellement je le fais plus, j'ai tenté une fois)
-Verser la pâte dans le moule

Et puis pour ceux qui ne connaissent pas l'ancestrale recette du gâteau au yaourt aux pommes :

Un yaourt
Un pot de yaourt d'huile
Deux pots de yaourt de sucre
Trois pots de yaourt de farine
Un demi sachet de levure
Trois oeufs
Deux vieilles pommes coupées en dés

Et n'oubliez pas de lécher la cuillère de pâte crue et de racler le plat après.



Journée slip. Il fait vraiment trop chaud.

Fête des pères

La semaine derrière c'était la fête des pères et je ne voyais pas ni quel cadeau ni quelle carte faire bricoler à Seth, qui a rappelons le, a deux ans (non pas que la qualité des cadeaux va beaucoup augmenter avec les années, mais là clairement, j'étais un peu limitée)

Alors je lui ai fait faire le gribouillis habituel sur une carte (on ne dirait pas comme ça, mais il adore dessiner), un coup de ciseau et voilà ce qu'on a obtenu






mercredi 13 juin 2012

Le jour où je me suis transformée en Brie Van De Kamp

J'ai commencé ce blog quand j'étais au fond du seau. Je me disais que je voulais voir l'évolution, passer d'ingénieur trapue à maman chevronnée. Puis j'avais envie de faire pleins de photos quand j'aurai un intérieur merveilleux.

C'était le début de ma nouvelle vie, celle pour laquelle j'avais fait un sacrifice qui me semblait terrible (vous avez pas fini d'en entendre parler, je crois que je m’excuserai toujours d'être mère au foyer d'un "mais j'étais ingénieur avant !")

Bref, j'ai commencé, ma maison était d'un bazar sans nom, je n'arrivais à gérer mon fils nul part, je culpabilisais souvent pour les horribles pensées que j'avais quand j'étais à bout. Bref, j'avais pas trop envie de décrire ma merveilleuse vie de mère au foyer ratée. Forcément, je savais que les gens qui n'avaient pas d'enfant ne comprendraient pas comment on pouvait avoir envie de taper un enfant aussi mignon que mon fils, et que ceux qui en avaient me diraient un "chut, c'est un secret". Du coup, du fond de mon seau, je pouvais que prier pour avoir de l'aide. Et puis il s'est passé quelque chose. Mon père céleste a répondu à ma prière d'une façon tout à fait inattendue : Il m'a envoyé vivre une semaine chez des amis pendant un déplacement (un déplacement professionnel de maman, cela va de soit. Non, en fait c'était pas professionnel) et ça a été ma première leçon de maman, prise chez cette copine qui est une super maman (mais elle ne le sait pas).

Ensuite j'ai commencé à lire le livre de mormon tous les matins. J'avais désespérément besoin d'avoir la présence du Saint Esprit pendant la journée, donc lecture des écritures : le matin. Ça m'a apporté beaucoup de force pour l'étape suivante : Celle du ménage.

N'allez pas croire, j'ai vraiment le témoignage que le ménage est une sorte de service rendu aux prochains de son foyer. C'était important pour moi. J'avais compris qu'au delà d'une heure de ménage/vaisselle/rangeage/lessive, j'avais l'impression d'avoir cassé des cailloux toute la journée sous le soleil du Texas. Donc j'ai été généreuse avec moi même : Je ne ferais ni plus ni moins qu'une heure de ménage par jour. J'ai fait ma liste et ma semaine a commencé avec une heure de balais-serpière dans toute la maison (non contente d'être une mère abominable, je suis très lente pour les tâches ménagères), le lendemain seulement je laverai la salle de bain dégoutante, et le sur lendemain je m'attaquerai à la pile de linge salle qui se sauvait de la corbeille.

La première semaine donc a été zen. Je me levais, lisais mes écritures, faisait mon heure de ménage et après je trainais sur internet, je jouais avec mon fils, je lisais des bouquins.

Et la semaine suivante, j'ai découvert que magiquement, la maison était devenue toute propre et toute rangée et j'ai passé qu'une demie-heure pour ma tâche de la journée. L'autre demie-heure je l'ai passé à me faire une coiffure de folie. J'ai alors compris un vieux conseil que m'avait donné ma grand-mère que je trouvais débile à l'époque, qui était de ranger au fur et à mesure et je lui ai écrit un mail.

Et puis j'ai fait de la déco intérieur, je commence à aimer jouer avec mon fils, j'ai commencé à cuisiner, j'ai planté des trucs dans le jardin et le voisin m'a dit hier que j'avais bien de la chance d'avoir un petit garçon aussi obéissant.

Ma couleur rousse part en live, mais je me sens übber Van De Camp. Et pour finir, comme tout bon blog de maman, des photos...

Je l'ai trouvé trop mignon sagement assis à écouter son père s'entrainer.

Oui, je sais, l'arrière c'est pas vraiment déco. Il me reste du travail pour cette partie de la maison :) Mais c'est le plus beau sourire de photo de Seth, alors je la met ici.