jeudi 12 avril 2012

Ces choses qu'on ne nous a pas dit

ça fait une heure et demie que je l'ai mis à la sieste, trois fois qu'il s'endort quand je le berce et se réveille quand je le pose dans son lit. J'ai un mal de dos de chien et des envies de meurtre. J'ai tenté la musique, les câlins, rester avec lui, les menaces. Mais là je peux plus. J'ai juste envie de le frapper. Et de pleurer. Alors je suis sortie de la chambre, j'ai fermé la porte. Là il joue et je me sens la dernière des abruties

5 commentaires:

  1. ça m'est arrivé souvent avec Amélie, et c'est ce qui me fait peur avec Baby Boy. Quand on craque, quand tout part en couille, quand on a envie de jeter le gosse par la fenêtre. Parfois, sortir de la pièce, c'est peut-être justement la meilleure chose à faire non?
    Heureuse de te lire ici. A bientôt... pour de nouvelles aventures :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine que c'est effectivement la meilleure chose à faire :) Puis y a lâcher prise aussi. J'espère que ça se passera bien pour ton numéro 2 :D

      Supprimer
  2. je suis passée par là aussi et on se sent vraiment une mère indigne et trop mal d'avoir ce genre de pensées! je te comprends et j'ai eu des tas de moments difficiles avec le premier (au bout de 3, on commence un peu à se rôder:))...Au début avec mon mari on se levait la nuit dès qu'il pleurait et on mettait 2h a le rendormir, j'étais à bout, exténuée et ne sachant pas quoi faire... finalement un jour on a décidé de le laisser pleurer: au bout de 10 minutes il s'était rendormi et là on s'est dit : "Pourquoi on ne nous l'a pas dit plus tôt?!!" Ce n'est qu'un exemple parmi d'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, laisser les choses se faire c'est la solution ^^

      Supprimer
  3. Je pensais être la seule... Je suis rassurée.

    RépondreSupprimer